Le président du Faso au Traité d’amitié et de coopération (TAC) Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Vendredi, 27 Juillet 2018 06:16

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré est arrivé, le 26 juillet à Yamoussoukro où il va prendre part au 7e  sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC). Il a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue ivoirien Alassane Ouattara.

Aujourd’hui vendredi se tient à Yamoussoukro, la 7e conférence du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui prend part à cette rencontre, est arrivé dans la capitale politique ivoirienne, hier jeudi 26 juillet 2018. A sa descente d’avion à 17 heures 5 minutes, il a été accueilli par son homologue ivoirien Alassane Ouattara en présence des membres du gouvernement du Burkina et de Côte d’Ivoire. Après les honneurs dus à  leurs rangs, les deux Chefs d’Etat ont pris un bain de foule auprès des ressortissants burkinabè vivant en Côte d’Ivoire et des citoyens ivoiriens mobilisés pour la circonstance. Le président du Faso, qui a remercié son hôte pour l’accueil, s’est réjoui de ce type de coopération. « Si nous tenons les traités tous les ans, c’est parce qu’il y a des évolutions et que nous suivons les progrès réalisés » a-t-il indiqué. Depuis que nous avons repris cette coopération, a-t-il poursuivi, de nombreuses conventions ont été signées ainsi que des dossiers structurants pour lesquels nous nous étions engagés de part et d’autre. « C’est le cas par exemple de l’autoroute Ouagadougou-Abidjan qui est en bonne voie. Alors que la partie ivoirienne a fait un important progrès, le Burkina Faso s’attelle à démarrer à partir de l’année prochaine », a expliqué le président Kaboré. Pour lui, l’aboutissement de ce projet sera bénéfique pour les deux pays. Il a, en outre soutenu que les Burkinabè et les Ivoiriens trouvent leur compte dans la tenue de ce TAC,  car il s’agit non seulement de développer le volet économique mais aussi de renforcer l’amitié entre les deux peuples. Et le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara de préciser qu’à travers ces relations, ce sont les deux nations qui gagnent. « Les choses se passent bien et nous continuerons de faire des progrès », a-t-il rassuré. Après les messages à la presse, les deux chefs d’Etat se sont retirés dans le salon d’honneur de l’aéroport de Yamoussoukro pour un tête-à-tête, avant de se rendre à l’hôtel Président pour une autre rencontre privée. A l’issue de ces échanges, le cortège des deux chefs d’Etat s’est dirigé au palais présidentiel pour un dîner.

 


Abdoulaye BALBONE

Depuis Yamoussoukro

Sidwaya

Mise à jour le Vendredi, 27 Juillet 2018 06:21