La BRVM veut ouvrir un compartiment au Burkina Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Jeudi, 31 Mars 2016 09:54

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le mardi 29 avril 2016 au palais de Kosyam à Ouagadougou, une délégation de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) venue d'Abidjan. Il a été question du soutien de l'institution financière au développement du Burkina Faso via des programmes économiques.

Au nombre des institutions sous-régionales disposées à accompagner le développement économique du Burkina Faso, il faut désormais compter

 

la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). Reçu au palais présidentiel de Kosyam le mardi 29 avril dernier par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le directeur général de ladite bourse, Edoh Kossi  Amenounve, accompagné de ses plus proches collaborateurs, a indiqué être venu solliciter les conseils avisés du chef de l'Etat et envisager avec lui les dispositions pour un décollage économique du "pays des Hommes intègres". Selon le Président du conseil d'administration (PCA) de la structure, Pierre Atépa Goudiaby, porte-parole de la délégation, la BRVM se porte bien avec une progression de plus de 17% au cours de la dernière année. Mais pour maintenir la bourse plus efficace dans le paysage financier, les conseils des dirigeants sont indispensables, d'où la visite au locataire de Kosyam. Décryptant les projets de développement de la bourse, le PCA Goudiaby a indiqué que la bourse entend réorganiser de façon plus dynamique les petites et moyennes entreprises dans son espace. Aussi, elle compte mobiliser l'épargne de la diaspora burkinabè afin de fédérer les énergies pour que cette frange de la population burkinabè vivant au-delà des frontières puisse mieux contribuer à la relance économique du pays. Expliquant le bien-fondé de l'initiative, l'hôte du président Kaboré a cité en exemple une panoplie de pays dont l'émergence économique a été possible grâce à l'engagement et à la détermination de la diaspora. Mieux, pour booster le potentiel économique du Burkina Faso, les acteurs boursiers comptent sur la matière première nationale. Pour cela, la BRVM, selon l'explication de ses premiers responsables, envisage de créer un compartiment pour les matières premières. Il s'agira pour ce projet  de mieux organiser, structurer et de renforcer le secteur des produits bruts au Burkina Faso. La délégation a également marqué son soutien au pays pour la lutte contre les forces du mal.

 

 

Wanlé G. COULIBALY

Mamounata KAMBONE

(Stagiaire)

Sidwaya

Mise à jour le Jeudi, 31 Mars 2016 10:05