Présidentielle malienne : Le verdict des urnes se fait attendre Imprimer
Écrit par Sidwaya   
Mardi, 31 Juillet 2018 15:05

Le dimanche 29 juillet 2018, les Maliens devaient départager les 24 candidats à l’élection présidentielle. 24 heures après la fermeture des bureaux de vote, le verdict des urnes est toujours attendu. 24 heures après, la fermeture des bureaux de vote au Mali et hors des frontières, les  Maliens attendent toujours le verdict officiel des urnes. Selon les premières tendances, la diaspora a majoritairement porté son choix sur le candidat de l’Union pour la république et la démocratie (URD), Soumaïla Cissé.

Ainsi, il devancerait le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta (IBK) dans des villes européennes, en Asie, en Afrique…Le candidat Modibo Diarra viendrait en troisième position. Au plan national, aucun chiffre officiel n’est encore disponible. Ni la Commission électorale nationale indépendante(CENI), ni le Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) ne veut se prononcer sur un quelconque chiffre. Mais, l’heure est toujours à la centralisation et à la compilation des résultats qui parviennent au compte-gouttes. D’après le Secrétaire général (SG) du ministère en charge de l’administration territoriale, Bahamane Maïga, le processus de centralisation des résultats se passe bien. « Il n’y a pas eu de retards excessifs. Mais, nous sommes dans la première phase, c’est-à-dire, celle où, les cercles administratifs centralisent les résultats des bureaux de vote avant de les compiler et les envoyer à Bamako », a-t-il expliqué. Pour le moment, a dit Bahamane Maïga, le MATD n’a reçu qu’un seul Procès-verbal (PV) : celui du Cercle de Kangaba, au Sud de Bamako. Il espère recevoir une grande partie des PV dans les heures qui viennent. Mais chaque camp, on revendique déjà la victoire au premier tour. Au Quartier général (QG) de l’URD sis au quartier ACI 2000, ce sont des militants mobilisés qui ont commencé déjà à fêté la victoire de leur « champion » Soumaïla Cissé. Selon leurs dires, leur candidat l’aurait remporté à Mopti, Kidal, Sikasso…Mais, il viendrait en deuxième position dans la capitale après le président sortant IBK. « Ce qui est sûr, nous sommes largement en tête du scrutin. Donc, personne ne viendra nous dire le contraire », ont lancé des militants de l’URD au QG de campagne. Même son de cloche  du côté des militants du Rassemblement pour le Mali(RPM), le parti du président sortant IBK. Pour eux, les Maliens ont renouvelé leur confiance à leur mentor. Le MATD espère publier les résultats mercredi soir ou jeudi matin. En cas  de second tour, les électeurs retourneront aux urnes le 12 août 2018.

 


Abdel Aziz NABALOUM

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Wanlé Gérard COULIBALY

(BAMAKO)

Sidwaya

Mise à jour le Mardi, 31 Juillet 2018 15:12